Bureaux NEOTYS à Gémenos, Marseille

Maître d'ouvrage: NEOTYS

Mission: Mission de base + mobilier

Projet: livré en Mai 2014

Budget: 640.000 euros HT

Surface: 1700 m²

Photographe : Philippe Piron

Avant même de concevoir l’aménagement de ces bureaux pour cette start-up, nous avons étudié le fonctionnement de la société et analysé la manière dont les utilisateurs travaillaient. Pour que chaque poste soit adapté à son utilisateur et pour répondre au mieux aux besoins de l’entreprise, nous avons compris qu’il fallait développer deux catégories d’espaces de travail: des espaces de recherche et développement en open-space et des bureaux traditionnels fermés dédiés aux commerciaux.

Dans les espaces ouverts, l’aménagement du mobilier de bureau se fait selon un principe de «fleurs» qui accueille en son centre l’ensemble des réseaux et alimentations électriques, noyé dans un cœur végétal. Les utilisateurs travaillent un temps en binômes et sont isolés du reste des équipes par cet écrin végétal. La disposition en croix des tables de bureau rend possible cette collaboration entre les deux membres par une simple rotation de 45 degrés l’un vers l’autre. Lorsque la collaboration est terminée, chaque utilisateur s’en va, muni de son ordinateur dans son propre caisson à roulettes.

 

Les bureaux des deux dirigeants ont cette particularité de pouvoir s’isoler facilement l’un de l’autre au moyen des voilages occultant les parois vitrées tout en bénéficiant d’une proximité et d’une continuité visuelle confortable. L’espace a été conçu comme un seul pouvant se diviser aisément et autoriser une intimité visuelle et phonique lors des entretiens.

 

L’absence de faux plafond est volontaire et souhaitée dans un souci de vérité constructive. La hauteur sous plafond est, de fait, exploitée à son maximum. Ceci implique un travail intelligent de calepinage des gaines et réseaux des différents corps de métiers (CVC, CFO, CFA, etc.). Par ailleurs, cela participe à l’esthétique générale de l’espace bien que demeurant des matériaux standards.

 

Le taux d’occupation de chaque espace commun étant assez faible tout au long de la journée, il a été judicieux de mutualiser autant que possible la cafétéria avec les salles de réunion, de séminaires annuels et de détente. Cette économie de surface représente, en outre, un espace atypique qui participe à la communication de l’entreprise et lui permet de se distinguer.

 

Le rez-de-chaussée est pourvu de différents types de salles de réunion qui participent aussi à l’image de la société. L’objectif est de prouver qu’il est tout à fait possible de réaliser des bureaux adaptés de qualité en marge des standards des aménageurs d’espace traditionnels. Les bureaux ont droit à une réflexion quant à leur optimisation et leur confort. Ici, l’emploi de cloison vitrée peu onéreuses représente un atout pour la qualité de travail des utilisateurs en termes de luminosité et d’appartenance au reste des équipes. Ces cloisons sèches et l’emploi d’éléments existants s’avèrent être un atout en matière de durée des travaux et d’économie du projet d’aménagement de bureaux. 

 

Ce système de partition de l’espace de travail paysager est actuellement à l’étude. L’enjeu d’un tel dispositif est avant tout de donner de l’intimité à l’utilisateur dans l’espace ouvert et fluide tout en représentant une optimisation de l’espace caractéristiques des open-spaces.